Elles sont des milliers à avoir mis la clef sous la porte en 2013. Pourtant, certaines entreprises réussissent à passer entre les mailles de la crise. Pour réussir, elle se sont attaquées au marché de l'homme. Un marché plus cher que celui de la femme.