La Wallonie n'entend pas déléguer les pleins pouvoirs au gouvernement fédéral pour ratifier le CETA, l'accord de libre-échange avec le Canada. Le texte ne garantirait pas suffisamment les standards sociaux et environnementaux.