Des centaines de conteneurs brûlent sous le soleil de Chabahar: la seule zone franche iranienne ouverte sur l'océan offre de nombreuses opportunités aux investisseurs étrangers qui préfèrent pourtant attendre la levée des sanctions internationales pour les saisir.