Alors qu'il s'apprêtait à prendre la parole devant un parterre de patrons réunis au Cercle de Wallonie, ce lundi, le Premier ministre a été violemment pris à partie par trois jeunes femmes venues l'asperger de frites et de mayonnaise.