A Tanger comme dans le reste du Maroc, de nombreux Espagnols, chassés par la crise et le taux de chômage élevé dans leur pays, sont venus s'installer en quête de nouvelles opportunités