L'industrie belge a perdu plus de 350 000 emplois ces trente dernières années, mais le secteur de la chimie est resté stable et emploie aujourd'hui près de 100.000 personnes sur un total de 240.000 travailleurs industriels dans le pays. Pourtant, ces profils hautement qualifiés sont plus en plus difficiles à trouver.