Le ralentissement de l'économie s'est accentué au mois d'avril, les entreprises ont donc cherché à adapter leur gestion du personnel. Le nombre de travailleurs mis au chômage temporaire a augmenté de moitié par rapport à la fin du mois de mars.