Le CEO de l'entreprise justifie les mauvais résultats attendus pas la pression inflationniste, la baisse des volumes dans les magasins d'alimentation et la politique à bas prix de son groupe.