Chanteur, comique ou journaliste, une partie de l'intelligentsia tunisienne se prépare à défendre bec et ongles la liberté d'expression acquise avec la révolution, la victoire de Nidaa Tounès aux législatives lui faisant craindre le retour de certains ex-partisans de la dictature.