D'après un nouvel arrêté ministériel entré en vigueur lundi, les entreprises de construction belges sont désormais chargées du tracing des travailleurs et des sous-traitants étrangers. Une charge de travail irréaliste estime la confédération de la Construction.