A 30 jours de la grande conférence parisienne sur le climat, l'espoir renaît de pouvoir limiter le réchauffement climatique à 2 degrés. Pour y parvenir, des efforts supplémentaires doivent cependant être consentis par les États.