Pékin a récemment levé la majorité des mesures sanitaires et la population est moins bien protegée que chez nous. Une forte virulance qui augmente le risque de variants, ce qui inquiète l'occident. La Commission européenne s'est reunie aujourd'hui pour discuter d'une approche coordonnée mais aucune décision n'à été prise.