Après ING ou encore Axa, c'est maintenant Crelan qui annonce des réductions d'effectifs dans les années à venir. La banque coopérative veut néanmoins limiter les licenciements secs au maximum et renforcer sa force de frappe commerciale dans son réseau d'agences indépendantes.