En 1971, Daniel Ellsberg fait fuiter au New York Times les "Pentagon Papers", des documents confidentiels sur la planification de la guerre au Vietnam. Il est aujourd'hui un soutien de Bradley Manning, le soldat accusé d'avoir transmis à WikiLeaks des documents secrets.