David Cameron pose ses exigences. A deux ans du référendum qui sera organisé au Royaume-Uni sur une éventuelle sortie de l'Union européenne, le premier ministre britannique a musclé son discours et exigé quatre réformes sur le mode de fonctionnement de Union.