Les hommes employés ne boudent plus le crédit-temps pour congé parental, mais les tabous demeurent dans le milieu ouvrier