La France a annoncé qu'elle repoussait une nouvelle fois, à 2017 au lieu de 2015, son objectif de réduction du déficit public sous la limite européenne de 3% du produit intérieur brut, invoquant "une situation exceptionnelle" en Europe.