A l'ordre du jour de l'assemblée générale d'Asit Biotech de mi-décembre, l'approbation du nouveau capital autorisé. Un point que plusieurs actionnaires refusent de signer. Regroupés par Deminor, ils représentent plus de 3% du capital de la biotech.