Une jambe brisée, une béquille et une montagne de papiers témoignant de sa bataille pour obtenir justice : Bhupendra Malla paie un lourd tribut pour ses cinq mois de travail sur un chantier au Qatar, pays hôte du Mondial-2022.