Le séisme de 2010 a rayé de la carte de vastes portions de Port-au-Prince, mais une organisation non gouvernementale fournit désormais aux Haïtiens une cartographie accessible et fiable.