BASF souhaite vacciner ses travailleurs sur son site d'Anvers. Il faut dire que le géant de la chimie dispose là d'une vaste infrastructure médicale. La chambre froide par exemple permet de stocker des doses de Johnson & Johnson ou d'Astra Zeneca en quantité. BASF pense pouvoir vacciner ses 4.000 employés en quatre semaines environ.