Il y aura bientôt trois mois que Karwan Baban a quitté l'Allemagne au volant de son monospace: direction son Kurdistan natal, pour y rejoindre les peshmergas qui combattent les jihadistes du groupe Etat islamique.