Dans le cadre du dieselgate, le groupe automobile allemand a conclu un accord d'indemnisation de 2,2 milliards de dollars aux Etats-Unis. Il concerne les 250 000 véhicules répertoriés avec un moteur diesel truqué sur le sol américain. La trésorerie de Daimler se voit à nouveau impactée pour les prochaines années.