Disneyland Paris, étouffé par une dette abyssale et ployant sous une crise qui a encore fait chuter sa fréquentation en 2014, va être renfloué à hauteur d'un milliard d'euros avec l'aide de sa maison mère américaine.