Longtemps considéré comme un des quartiers londoniens à éviter, Brixton, théâtre de violentes émeutes populaires au début des années 80, n'est pas épargné par la bulle immobilière. C'est aujourd'hui un quartier cher, très prisé des bobos.