Nombreux sont les Yéménites qui en mâchent avec délectation. Mais les vertus euphorisantes du qat ont un prix pour leur pays, déjà l'un des plus arides au monde. Cette plante l'assèche encore plus.