Afin d'échapper aux embouteillages du Caire de plus en plus denses, de nombreux habitants utilisent désormais le Nil pour effectuer leurs trajets domicile-travail.