A Louxor, fleuron du tourisme archéologique du sud de l'Egypte, Abou Aya passe l'essentiel de son temps désoeuvré, assis devant son magasin de souvenirs dans le souk de la ville. Malgré une reprise des réservations touristiques entraînant un léger frémissement de la fréquentation, il n'a pas encore retrouvé le sourire.