Le fournisseur d'électricité a été reconnu coupable par l'autorité de la concurrence d'avoir abusé de sa position dominante en manipulant les prix du marché entre 2007 et 2010.