Loin de la guerre qui s'éternise dans leur pays, les Syriens réfugiés aux Emirats arabes unis n'hésitent pas à se lancer dans les affaires, exploitant le filon de la nostalgie d'une patrie réputée pour son art de vivre et sa cuisine.