Le crowdfunding se décline désormais sous forme de prêt. Doté d'un taux beaucoup plus intéressant pour l'investisseur, mais plus cher pour l'entreprise qui le souscrit, il permettrait à celle-ci de récolter des fonds plus rapidement et de se faire connaître auprès d'un public plus large.