Avec la levée des sanctions, les investissements se multiplient en Birmanie et le développement urbain s'accélère... souvent au détriment de la conservation du patrimoine. Rangoun compte 189 monuments historiques, mais aucun service de préservation n'existe.