Délaissé pendant des années par les militaires au pouvoir, le système de santé birman est à l'agonie. Malgré quelques progrès récents, quasiment tout reste à faire.