Dans les mosquées égyptiennes, le thème du prêche du vendredi est désormais imposé par les autorités, une décision qui marque un nouveau tour de vis du pouvoir dirigé de facto par l'armée destiné à priver les islamistes d'un de leurs canaux de diffusion.