Dans le Golfe d'Oman, au large des côtes iraniennes, Américains et Français collaborent en mer de façon inédite : à quelques miles marins d'écart, depuis cinq semaines, les porte-avions Harry Truman et Charles de Gaulle échangent des renseignements, des moyens techniques, des avions et même des pilotes, pour mieux se connaître et être plus réactifs dans cette zone stratégique et instable.