En France, la 4G a été déployée à toute vitesse par les opérateurs de téléphonie mobile mais des voix s'élèvent contre le très haut débit mobile. L'absence d'étude sanitaire sur la nocivité des ondes est dénoncée par certaines associations. Fin janvier, une proposition de loi sera d'ailleurs soumise à l'Assemblée nationale par les écologistes pour modérer l'exposition aux champs électromagnétiques