Elections fédérales anticipées ou affaires courantes ? Face à cette alternative, le Roi consulte les présidents de partis. Une façon de temporiser, car les positions des différents acteurs sont connues. La Belgique se dirige plutôt vers un gouvernement en affaires courantes.