Le producteur d'énergie ne s'engagera dans cette démarche que si le gouvernement garantit une approche équilibrée de partage des risques, avec un dispositif réglementaire défini, stable et viable.