Le marché immobilier espagnol, atteint par l'explosion d'une violente bulle à partir de 2008, a retrouvé en 2017 son volume de transactions d'avant-crise, mais les prix restent inférieurs à ceux observés lors de la bulle, selon des chiffres officiels publiés lundi.