Avec Clinton en tête pour s'emparer de la nomination présidentielle démocrate, beaucoup trouvent que le système de superdélégués lui a accordé un avantage injustifié sur son rival Bernie Sanders.