Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE ont décidé mardi de confier au président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, la tâche de voir qui obtiendrait une majorité pour présider la prochaine Commission. Une manière d'entraver l'initiative des groupes politiques du parlement européen qui avaient de leur côté laissé le candidat désigné par le PPE, Jean-Claude Juncker, trouver une majorité.