La Commission européenne a déclaré avoir été avertie par Facebook que les données collectées illégalement par Cambridge Analytica via une application sur son réseau concernerait au moins 2,7 millions d'Européens. Les autorités nationales coordonnent leur réponse.