Selon le dernier bilan de la FEB, la fédération des entreprises de Belgique, 2023 ne sera pas une année facile pour les sociétés. Elles seront effectivement confrontées à un tsunami de coûts de 35 à 55 milliards d'euros.