L'annonce du rachat de TNT Express par FedEx n'a pas tardé à faire réagir les syndicats. C'est surtout à Bruxelles, au sein du siège européen du groupe américain, que l'inquiétude est la plus palpable. À Liège en revanche, on se montre beaucoup plus optimiste qu'à l'époque où UPS tentait de mettre la main sur l'entreprise néerlandaise.