Le Parlement européen approuve le nouveau mécanisme de supervision unique des banques, sous l'égide de la BCE. But: éviter la complaisance des régulateurs nationaux à l'égard de leurs champions locaux.