En marge de la première conférence pour l'emploi, la FGTB a tenu à envoyer un message aux politiques. La croissance est de retour, pas question de bloquer les salaires. Le syndicat socialiste appelle une nouvelle fois à une révision de la loi de 1996. A défaut, aucun prochain accord interprofessionnel ne sera possible.