La première ligue afghane rechausse ses crampons pour une nouvelle saison. Mais à Kaboul, être footballeur signifie être payé sept euros par jour et vivre en communauté avec une centaine d'autres joueurs.