Les ONG comme le Comité international de la Croix-Rouge ou le Haut-Commissariat aux réfugiés de l'ONU organisent des formations aux environnements hostiles pour leurs nouvelles recrues, afin de mieux assurer leur sécurité sur le terrain.