Près de 10 ans après la chute de Fortis, la Cour d'appel d'Amsterdam donne son feu vert à l'indemnisation partielle des actionnaires lésés.