Jean-Marc Ayrault a proposé lundi une "ouverture" au Medef pour tenter de vaincre son opposition à une hausse des cotisations sociales pour financer la réforme des retraites, lors d'un dernier round de consultation des partenaires sociaux, avant la présentation du projet.